Réussir la réalisation du radier

Réussir la réalisation du radier

Le radier constitue la dalle de fond de la piscine, il va supporter tout l'édifice et déterminer le positionnement correct du bassin. La réalisation du radier est l'étape qui suit le terrassement de la piscine. Si la prise des cotes et le terrassement ont été faits correctement, le coulage du radier ne posera pas de problème majeur. Il y a néanmoins des précautions à prendre pour assurer la meilleure résistance possible à cette dalle, notamment en fonction de la nature du terrain.


Mise en place d'un lit de gravier

En fonction de la nature de votre sol, cette opération n'est pas indispensable, mais elle est fortement recommandée. Si le sol de votre terrain est imperméable, argileux par exemple, ou si vous avez une nappe phréatique dans votre terrain, le gravier va occuper une fonction de drainage, associé à un drain périphérique ou a un puisard, il va permettre d'évacuer les eaux qui s'accumulent sous le bassin. Avant de verser les graviers, on pose un géotextile sur le fond de fouille (qu'on aura égalisé soigneusement), puis une feuille de polyane (plastique) par-dessus les graviers, pour éviter qu'ils ne se mélangent avec le béton. Cette opération permet également d'éviter les risques d'affaissement du bassin en cas de sol boueux.

Un lit de gravier permettra de drainer l'eau

Un lit de gravier permettra de drainer l'eau

Le ferraillage du radier

Cette opération consiste à mettre en place une structure en treillis métallique sur laquelle sera coulé le béton. Le ferraillage permettra d'une part de consolider la dalle et d'autre part d'assujettir les parois au radier. Pour mener à bien cette opération gardez en mémoire que le radier doit faire au minimum 15 cm d'épaisseur et que l'on conseille généralement 20 cm.

  • On trace préalablement des repères aux dimensions du bassin en tenant compte des dimensions intérieures de celui-ci additionnés de l'épaisseur de la paroi.
  • On place ensuite des cales (de 5 cm d'épaisseur) au fond de la fouille pour soutenir la première couche de treillis et assurer qu'il soit totalement pris dans le béton au moment du coulage du radier. Prenez garde à ce que les cales soient parfaitement de niveau.
  • Les cales vont permettre d'emprisonner la totalité du treillis dans le béton

    Les cales vont permettre d'emprisonner la totalité du treillis dans le béton

  • Après avoir placé un premier treillis, on en place ensuite un deuxième en le positionnant sur des cales de la même façon que le précédent. Pensez à lier les deux niveaux de treillis pour éviter qu'ils ne bougent.
  • Le treillis posé sur les cales sera totalement pris dans la chape

    Le treillis posé sur les cales sera totalement pris dans la chape

  • Vient ensuite le moment de positionner la bonde de fond, elle devra dépasser de 4 cm environ de la chape de finition. Prenez garde à ce que le raccord vissé de la bonde soit parfaitement étanche : une fois le radier coulé, il sera trop tard pour y penser.
  • Attention à l'étanchéité du raccord de la bonde de fond

    Attention à l'étanchéité du raccord de la bonde de fond

  • On place ensuite des fers tors en équerre (appelés aussi semelles de reprise) de 50 x 50 ou 60 x 60 cm sur le pourtour du bassin à l'emplacement futur des parois. Ces fers dépasseront du béton, une fois le radier coulé et permettront d'y "emboiter" les éléments constitutifs des parois, ce qui permettra d'obtenir une structure en un seul bloc comprenant le radier et les parois. La difficulté consiste à faire tenir ces équerres bien droites en les fixant solidement au treillis.
  • Les semelles de reprise assurent une bonne solidité à l'ensemble de la structure

    Les semelles de reprise assurent une bonne solidité à l'ensemble de la structure

  • On pose ensuite des règles ou des planches de coffrage le long du tracé du bassin pour préparer le coulage du béton.

Le coulage du radier

  • Calculez la quantité de béton nécessaire en fonction de l'épaisseur du radier, on utilise généralement un béton standard de 350 kg/m3. Il est préférable d'inviter vos amis le jour ou vous réalisez cette opération, car 4 ou 5 personnes ne seront pas de trop, en fonction de la taille du bassin.
  • Déversez le béton dans le coffrage en prenant soin de l'étaler régulièrement. Appuyez-vous sur les planches de coffrage pour rester de niveau. Prenez garde à ce que la bonde de fond ne soit pas emprisonnée dans le béton lors de cette opération.
  • Pour le coulage du radier, mieux vaut être nombreux

    Pour le coulage du radier, mieux vaut être nombreux

  • Le coulage du radier ne pose pas de problème pour les piscines à fond plat, en revanche si le fond de votre bassin présente une déclivité (petit bain / grand bain) l'opération peut être beaucoup plus délicate en raison de la pente. Attention dans ce cas à ne pas utiliser un béton trop liquide.
  • La finition de la dalle n'a pas besoin d'être parfaite, au contraire les petites aspérités vont permettre un meilleur ancrage de la chape de finition. Une autre option consiste à ajouter un adjuvant hydrofuge qui va rendre le béton étanche. Dans ce cas, une chape de finition ne sera pas nécessaire, en revanche les finitions du radier devront être impeccables.

A savoir :

Il existe du béton fibré qui permet d'éviter le ferraillage, il a ses partisans et ses détracteurs, nous le déconseillons pour les bassins de grande dimension.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Un commentaire