Bien choisir sa pompe de filtration

Bien choisir sa pompe de filtration

Le choix d'une pompe de filtration qui correspond aux paramètres du bassin est indispensable au bon fonctionnement du système de filtration, c'est pourquoi il ne doit pas être fait à la légère. Or, le problème qui se pose lors de l'achat d'une pompe est qu'il faut prendre en compte de nombreux paramètres techniques. Pour vous aider à faire votre choix, voici les nombreux critères que vous devrez prendre en compte pour déterminer quelle pompe convient le mieux à votre bassin.


Calcul du débit optimal d'une pompe

Le volume d'eau à filtrer

Pour déterminer le débit nécessaire à votre pompe, il faut connaitre le volume d'eau de votre bassin, vous pourrez ainsi calculer le volume d'eau qui devra être filtrée par heure : on considère que l'eau d'un bassin doit être renouvelée en 4 heures, pour calculer le volume de filtration horaire, on va donc diviser le volume du bassin par 4. Par exemple, pour un bassin de 60 m3, on optera théoriquement pour un filtre d'un débit de 15 m3 par heure. Si nous parlons ici de débit théorique, c'est que d'autre facteurs sont à prendre en compte, c'est ce que nous allons voir dans le chapitre qui suit.

La perte de charge

Calculer le débit souhaitable d'une pompe en fonction du volume d'eau du bassin est insuffisant, car ce serait négliger le fait qu'avant d'accéder à la pompe l'eau passe par un réseau de tuyauterie : le circuit hydraulique. Chacun des équipements hydrauliques représente un obstacle qui freine la circulation de l'eau : en fonction de la distance de la pompe par rapport au bassin, du diamètre des tuyaux, ou encore de l'encrassement du filtre, l'eau va être plus ou moins freinée, ce qui aura un impact sur le débit effectif de la pompe. Ce phénomène appelé perte de charge doit être pris en compte pour déterminer le débit optimal d'une pompe. Le problème est que la perte de charge peut être très difficile à calculer et qu'il faut en général se contenter d'une évaluation.

La meilleure des solutions reste de limiter au maximum la perte de charge, en diminuant la longueur des canalisations (moins de 5 m de distance entre le bassin et le local technique), en évitant tant que possible les virages à angles droit (coudes) au niveau de la tuyauterie et en choisissant le bon diamètre de tuyaux.

Débit et pression de l'eau

La pression est parfois exprimée en bar ou millibar (mb), on utilise aussi la hauteur manométrique qui est exprimée en mètre de colonne d'eau (CE) : une pression de 1 bar correspond à une hauteur manométrique de 10 m. Pression de l'eau et débit sont liés : plus le débit augmente plus la pression diminue, et inversement.

Ainsi, une pompe de piscine fournira un certain débit en fonction d'une pression donnée. Or, si les fabricants annoncent un débit pour leur pompe, ils ne précisent pas toujours quel est la pression associée. C'est un point à vérifier au moment de l'achat d'une pompe, car pour un bon fonctionnement de votre filtre, il vous faudra maintenir une certaine pression dans votre circuit hydraulique. Assurez-vous que le débit annoncé correspond à la pression dont vous aurez besoin.

Par exemple, si vous utilisez un filtre à sable, celui-ci nécessite une pression de 0,8 bar quand il est encrassé. Or, si vous avez calculé que le débit de votre pompe doit être de 20 m3/h, vérifiez lors de l'achat de la pompe que ce débit est assuré avec une pression de 0,8 bar (8 m de colonne d'eau). Un fabricant peut annoncer un débit de 20 m3/h, mais ce sera avec un débit de 0,5 bar, ce qui sera insuffisant pour votre installation. En effet, avec la pression de 0,8 bar nécessaire au bon fonctionnement du filtre à sable, cette pompe aura un débit inférieur au 20 m3/h souhaités.

Pour spécifier le débit d'une pompe en fonction d'une certaine pression, les fabricants sont tenus de fournir ces données sous forme de courbes, ce qui permet de comparer différents modèles de pompes. Ces courbes fournissent parfois la consommation électrique associée à un débit donné, ce qui constitue une possibilité d'évaluation supplémentaire.

Les courbes de performance permettent de comparer différentes pompes
Les courbes de performance permettent de comparer différentes pompes

Autres critères de choix d'une pompe de filtration

  • La consommation électrique : la consommation électrique d'une pompe peut varier considérablement d'un modèle à l'autre, en fonction du débit souhaité et de la pression de l'eau. C'est un facteur à ne pas négliger puisque ce choix influera directement sur votre facture d'électricité.
  • Le type d'alimentation : les pompes de filtration existent en monophasé ou en triphasé. Vérifiez la compatibilité avec votre installation électrique avant de faire votre choix.
  • Le préfiltre : certaines pompes sont équipées d'un panier filtrant qui en arrêtant les plus grosses impuretés que le skimmer aurait laissé passer va protéger le filtre du colmatage. Le choix d'une pompe avec préfiltre est donc fortement conseillé pour préserver votre filtre.
  • Le niveau sonore : le niveau sonore du moteur d'une pompe peut varier selon les modèles, cela peut être un critère de choix important, notamment si votre local technique est situé à proximité de votre bassin. Il existe actuellement des pompes très silencieuse.
  • Pompe auto-amorçante : si votre pompe est située au-dessous du niveau de l'eau de votre bassin, l'eau va y pénétrer automatiquement sous l'effet de la gravitation, la pompe est dite "en charge". En revanche, si la pompe se trouve au-dessus du niveau de l'eau du bassin, il vous faudra opter pour une pompe auto-amorçante qui est conçue pour démarrer de façon automatique lorsque le préfiltre se remplit d'eau.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Un commentaire